APRÉS LA MORT? ET SI LE DEUIL ÉTAIT VU DIFFEREMMENT - Dr Piero Calvi-Parizetti - Conférence 1er juin 2018

Vendredi 1 Juin 2018 a 19H30

Salle Frank-Martin (Aula Collège Calvin) - 3, rue de la Vallée - 1204 Genève 

 

Issnoe05.JPG
Issnoe19.JPG
Issnoe16.JPG
Issnoe13.JPG
Issnoe15.JPG

La perte d’un être cher est l’une des expériences humaines les plus pénibles qui nous soit donné de vivre. Et bien que chaque individu se retrouve un jour ou l’autre confronté à la mort de l’un de ses proches, nous sommes tous différents dans notre manière de vivre le chagrin et la souffrance découlant d’un tel événement.

Une personne endeuillée traverse plusieurs étapes, largement décrites et documentées dans la littérature spécialisée — incrédulité, tristesse intense, apathie, colère ou encore culpabilité— qui la conduiront progressivement à l’acceptation de la disparition de l’être cher et lui permettront d’intégrer petit à petit son absence dans leur vie quotidienne.

Or, parfois, malgré le temps qui passe, le sentiment de perte reste tellement douloureux qu’il empêche la personne, dévastée par le chagrin, de surmonter ces étapes et de se reconstruire. Ces deuils, que l’on qualifie de « compliqués », nécessitent une prise en charge professionnelle, mais laquelle ?

Le Dr Piero Calvi-Parisetti remet en question l’efficacité des méthodes conventionnelles de l’accompagnement du deuil, dont les résultats restent encore, selon lui, trop peu significatifs et soutient de nouvelles approches développées en psychologie clinique et testées en milieux médicaux, basées sur l’hypothèse que la conscience humaine survit à la mort du corps physique.

Lors de sa conférence, ce professeur d’université et médecin italo-écossais, auteur de 21 jours dans la vie après la vie et de Love knows no death, présentera quatre nouvelles méthodes non-traditionnelles, ayant démontré leurs capacités exceptionnelles à soulager, voire même annihiler, le chagrin et les angoisses liées à la mort dans tout processus de deuil.

Toutes ces approches partagent un postulat singulier : celui de l’existence d’un au-delà.

 

Biographie

livre.jpg

Piero Calvi-Parisetti, auteur et conférencier écossais d'origine italienne, est un médecin spécialisé dans la santé publique et la gestion des catastrophes. Au début de sa carrière, employé par la Croix-Rouge Internationale et les Nations Unies, il a travaillé à la gestion d'opérations d'aide humanitaire à grande échelle en Afrique, en Asie et dans l'ex-Union soviétique. En 2000, il est passé des opérations de terrain à la salle de classe et a entrepris une carrière universitaire. Jusqu'en 2015, il a été professeur d'urgences et d'action humanitaire à l'Institut d'Etudes de Politique Internationale de l'Université de Milan (Italie) et professeur invité dans plusieurs autres universités.

En 2004, une simple anecdote racontée par son épouse a suscité un intérêt, d’abord, et puis une véritable passion pour la recherche psychique, en particulier pour l'étude des preuves empiriques et scientifiques de la survie de la personnalité humaine après la mort du corps.

le Dr Parisetti a écrit en 2008 son premier livre, "21 Days into the Afterlife", traduit en cinq langues. Ses autres livres sont "Apparitions – Proof of 

survival" et  "Adventures in psychical research – A medical doctor’s exploration of the nature of consciousness and its survival to bodily death".

Après 2010, les intérêts du Dr Parisetti se sont concentrés sur la recherche psychique appliquée et il a suivi une formation de psychothérapeute cognitivo-comportementale. Il a développé une approche originale d'éducation des patients dirigée vers ceux qui souffrent à cause de la perte d'un être cher et ceux qui ont peur de la mort imminente (la leur ou celle d'un proche).

Dr Parisetti est membre de la Society for Psychical Research et de l'International Association for Near-Death Studies, deux organisations de recherche scientifique professionnelles. Il siège également au conseil consultatif scientifique de Forever Family Foundation, un organisme bénévole non confessionnel à but non lucratif de 10 000 membres dans le monde entier, qui se consacre à faire progresser la connaissance de la science de l'au-delà parmi les personnes endeuillées.